La définition d’un projet de territoire

La création commune nouvelle Essarts en Bocage est intervenue postérieurement au renouvellement des conseils municipaux de 2014. Si chacune des équipes municipales élues disposait d’un projet politique, tel n’était pas le cas au niveau de la commune nouvelle. Les deux premières années de fonctionnement de la commune nouvelle se sont ainsi traduites, le plus souvent, par la déclinaison de projets portés par les communes déléguées sans que ceux-ci ne soient nécessairement inscrits dans la vision d’ensemble de la « comm'une »Continuer de la sorte consisterait, si cette politique était poursuivie, à dresser un catalogue d’actions, sans réelle vision et appréhension d’ensemble.

Au vu des orientations dégagées pour réorienter le mode de fonctionnement de la commune nouvelle d’Essarts en Bocage - faire prévaloir la vision « comme une » - il est indispensable de se doter d’un projet de territoire. Premier élément, un projet de territoire est matérialisé par des axes, en nombre réduit. Ces axes permettent de déterminer la stratégie d’ensemble d’un territoire donné. Par ailleurs, un projet de territoire s’inscrit dans le temps, en général à l’échelle de la durée d’un mandat d’élu. Ensuite, un projet de territoire s’inscrit dans un contexte financier donné, lié à la capacité d’investissement de la collectivité considérée.

La conjugaison de ces différents éléments revient à dire que les axes retenus deviennent alors les axes régulateurs des politiques qui seront déclinées sur le territoire de la commune nouvelle. En précisant que si les axes retenus dans le projet de territoire constituent les priorités du territoire, ceux-ci ne doivent pas être confondus. Ainsi, une politique culturelle relève de l’identité d’un territoire. En contrepoint, une politique des mobilités est un moyen. Les différences de nature de ces axes ne doit pas occulter leur point commun, celui d’être prioritaire. Un projet de territoire revient à hiérarchiser des politiques, et donc choisir.

Le projet de territoire se fonde sur la notion d’équité qu’il n’est pas possible de décliner les équipements ou services sur l’ensemble des quartiers de la commune nouvelle mais de les rendre accessibles à tous. Les axes retenus dans un projet de territoire doivent ensuite faire l’objet d’une déclinaison en actions. L’établissement de celles-ci, qui résultent d’études approfondies, relève, en lien avec le bureau, de chacune des commissions concernées. Au sein des propositions effectuées, il appartiendra également d’établir des priorités. Le projet de territoire ne consiste pas à tout faire, mais à prioriser. Enfin, si les axes retenus constituent le projet de territoire de la commune nouvelle sur l’horizon 2018-2026, cela ne doit pas exclure de l’adapter aux opportunités. Il en est ainsi de l’exemple du vélodrome.

Sur la base de ces principes, trois axes ont été retenus

la politique culturelle

La commune nouvelle Essarts en Bocage dispose d’une population de 8 700 habitants qui dispose à ce jour de plusieurs équipements. Toutefois, cela nécessite de décliner une politique culturelle à l’échelle du territoire qui corresponde à l’ambition de cette population. Cela peut emprunter plusieurs formes ; notamment, la création d’un équipement culturel pour l’ensemble du territoire (salle de spectacles), auquel serait adjointe une réflexion sur l’enseignement musical et la politique de la lecture. Par ailleurs, si l’équipement en matière de culture est important, cela ne fonde pas une politique. Aussi, la politique culturelle doit consister à organiser des manifestations, festivals, événements qui puissent être rendus accessibles à l’ensemble du territoire et pour l’ensemble des publics (exemple : intégration de la politique culturelle pour les scolaires). Elle est un préalable aux équipements à construire.

la politique des mobilités

La mobilité est un élément essentiel lorsque les temps d’accès entre chacun des quartiers sont parfois importants. Aussi, la politique des mobilités peut concerner aussi bien les investissements, notamment la voirie, les chemins ruraux, la création des liaisons douces, que les équipements (système de transport collectif ou non) que la réflexion sur de nouveaux modes de gestion (éventuelle association de la population à la mise en œuvre de ces services). Par ailleurs, la politique de mobilités consiste à établir une réflexion sur les équipements et ou services concernés par cette politique, étant entendu que dans les services, la question des personnes, en fonction de leur tranche d’âge, est posée (personnes âgées, scolaires notamment). En conséquence, la politique des mobilités est l’une de conditions impérieuses quant à la construction de la « comme une » pour l’ensemble des populations du territoire de la commune nouvelle d’Essarts en Bocage.

le tissu associatif

Le tissu associatif est l’un des fondements essentiels de la socialisation des populations. Essarts en Bocage dispose de la chance de bénéficier d’un tissu associatif important. La création de la commune nouvelle, la comme une, doit pouvoir entretenir des capillarités avec le tissu associatif qui s’inscrivent dans la même logique. Par voie de conséquence, le projet de territoire fait de l’établissement d’une fédération des associations un axe important de ses politiques à conduire sur l’horizon temporel 2018 - 2026.

Au terme de l’établissement de ce projet de territoire, il importe de relever que celui-ci exprime la vision d’avenir des élus établie par les élus. Les axes retenus, s’ils permettent de donner une identité au territoire, celle-ci ne doit pas être excluante. Un projet de territoire est nécessairement mis en perspective avec d’autres politiques, à l’instar du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal et Habitat. De même, ce projet de territoire doit être associé aux évolutions territoriales : il en est ainsi des collaborations à établir avec la communauté de communes pour décliner ce projet de territoire (en incluant notamment les moyens financiers par le biais des fonds de concours) ; mais également, avec les réalités géographiques de certains de nos quartiers qui entretiennent des liens avec des communes voisines.